04/09/2018
Mis à jour le : 25/09/2018

Comment le coliving réinvente le logement collectif locatif ? François Roth, un des fondateurs de la startup Colonies répond.

Par : Le Hub Smart City
Colonies

Qu’est-ce que le co-living ?

Le co-living est une nouvelle forme de vivre ensemble. Une colocation dans laquelle chacun vit avec les autres, mais chez soi. Mais c’est surtout une solution adaptée aux nouveaux modes de vie, notamment celui des « millennials » : plus souples, plus connectés, plus ouverts sur les autres…

C’est aux « millennials » que vous vous adressez essentiellement ?

C’est à eux que l’on a pensé en développant le concept, car nous sommes de cette génération et nous avons pu très facilement appréhender ses difficultés de logements. Les « millenials » forment un groupe très disparate mais qui adoptent des comportements similaires : en moyenne, ils se mettent en couple et font des enfants 10 ans plus tard que la génération précédente, vivent à plus de 250 km de l’endroit où ils sont nés, changent de travail tous les 24 mois, travaillent à l’étranger, montent des start-ups… Cumulez tous ces paramètres et vous obtenez le pire dossier pour un bailleur !

Par ailleurs, cette génération valorise plus l’usage que la propriété. C’est ainsi que les Netflix, Spotify, BlaBlaCar et autres Drivy fleurissent.

Comment peut-on vivre avec d’autres mais seul chez soi en même temps ?

L’espace est pensé comme tel. Chez Colonies, vous louez un studio de 18 à 30 m2 entièrement indépendant, avec une salle de bains, des toilettes, une kitchenette, des rangements, un lit double. Bref, vous êtes totalement indépendant dans votre espace. Ensuite, tous les studios d’un même étage partagent un semi-commun qui leur est réservé, équipé d’un grand salon-cuisine pour recevoir ou partager des moments avec les autres personnes de l’étage. Enfin, les surfaces souvent « ingrates » des logements collectifs – sous-sols, extérieurs, combles – sont accessibles à tous les locataires de l’immeuble et aménagées en salles de sport, en pièce de télétravail ou pour organiser des événements, etc.

Quel type de bail pratiquez-vous ? Et pour quel loyer ?

Notre offre répond vraiment à une demande de flexibilité. Parce que vous arrivez de l’étranger pour prendre un poste ou parce que vous venez de vous séparer, Colonies est une solution idéale : les visites peuvent se faire virtuellement, les contrats, d’un mois renouvelable tacitement, se signent en ligne, les clés sont électroniques, et le préavis de départ est de 7 jours. En plus, si vous partez un ou deux mois en mission ou en vacances, nous proposons de stocker vos affaires et de mettre votre logement en location pendant votre absence pour vous éviter de payer inutilement.

Les loyers sont calculés sur la base du marché : un 18 m2 chez Colonies avec l’ensemble des services compris et l’accès à tous les espaces communs équivaut à un 25 m2 sur la zone.

Vous parlez de services compris ?

Oui parce que le co-living n’est pas seulement une mutualisation d’un espace. C’est un mode de vie qui comprend beaucoup de services. Chez nous, le loyer inclut absolument tout : les meubles, le linge de maison, la vaisselle, l’électroménager, l’électricité, l’eau, le ménage, la connexion Internet… Nos locataires n’ont plus qu’à ranger leurs affaires, il n’y a pas de frais supplémentaires. Nous développons des services additionnels notamment pour les expatriés : ouverture d’un compte en banque, achat d’un passe Navigo, d’une carte SIM… Enfin, nous travaillons à des solutions de voitures électriques partagées, à des offres de formations dispensées dans les espaces communs, à de l’événementiel. Nous avons à cœur de faire vivre la communauté !

Le co-living est-il une forme de réseau social réel ?

D’une certaine manière, oui. La communauté est un de nos piliers et c’est aussi ce que viennent rechercher nos locataires. Les autres sont autant d’opportunités personnelles et professionnelles. Nous essayons de regrouper les gens intelligemment, mais la communauté du co-living dépasse Colonies. Par exemple, vous pouvez faire des échanges avec d’autres espaces de co-living à l’étranger. Nous avons déjà des accords avec une adresse aux Pays-Bas, une autre à New-York… Cette manière de vivre fait tomber les frontières.

C’est un marché débutant. Pensez-vous qu’il ait de l’avenir au-delà des « millennials » ?

C’est un projet que nous portons depuis cinq ans, même si Colonies n’existe que depuis un an et demi. Nous ouvrons notre premier immeuble à Fontainebleau et tout est déjà réservé. Nous avons gagné deux concours d’envergure : un de 80 unités vers le Pavillon de l’Arsenal à Paris, un autre de 120 unités à la Défense. Et nous sommes actuellement finalistes sur plusieurs sites du Grand Paris, mais aussi en région comme à Bordeaux. Les débuts sont très prometteurs. Mais nous pensons déjà, effectivement, à dupliquer le concept à d’autres types de communautés. Je pense notamment aux familles monoparentales qui pourraient être très intéressées par une mutualisation des gardes d’enfants ou par le confort de pouvoir compter sur ses voisins. Les artistes sont également une communauté potentielle. Le coût de l’immobilier ne cesse d’augmenter et le co-living est un moyen de se loger facilement dans des lieux inaccessibles sans cet effet de levier de la mutualisation et en bénéficiant à la fois de services adaptés et d’une communauté avec qui on partage les mêmes problématiques. De ce point de vue, le co-living a un bel avenir devant lui !

Sur le même thème Tendances

Le tour du monde des innovations smart cities.

26/04/2018 - mn

Une ville intelligente ou smart city désigne une ville qui combine des innovations urbaines ou technologiques

Smart city et villes résilientes : enjeux et bénéfices

26/04/2018 - 4 mn

Les villes intelligentes et résilientes sont autonomes et s'adaptent. Le hub smart city s’interroge les enjeux et bénéfices de ces formes de villes.

Infographie : Les branches d'une Smart City Low Tech !

20/02/2018 - 2 mn

La low tech est fondée sur des techniques simples qui ne requièrent pas d'électronique mais n'empêche pas l'innovation.

La data au coeur des débats sur la ville intelligente

16/01/2018 - 4 mn

Partout dans le monde, les villes intelligentes se développent de plus en plus. En France par exemple, 14 des 25 Smart Cities françaises...