28/12/2017
Mis à jour le : 11/06/2018

Architecture et développement durable : la place du bois

Par : Le Hub Smart City
developpement durable bois

Une Smart City, c’est quoi ? En fait, ça désigne une ville innovante, respectant à la fois les besoins de ses habitants et les problématiques environnementales. De plus en plus, on observe donc une transformation des paysages urbains, l’augmentation croissante de l’agriculture urbaine, l’utilisation de matériaux de construction recyclés… Tout ça permet de réduire l’impact néfaste de la ville sur son environnement. Un des points essentiels de cette transformation ? L’architecture des bâtiments, encore trop peu respectueuse de l’environnement. Pour rendre chaque logement responsable, il faut utiliser des matériaux plus verts. C’est le cas du bois. Découvrons quelle est exactement sa place au cœur des Smart Cities.

Le développement d’une architecture durable

developpement durable bois

Aujourd’hui, le développement durable est une priorité au cœur des villes intelligentes. L’impact environnemental est un enjeu à prendre en compte, et tient une place tout aussi importante que la problématique économique.

L’enjeu du bois

Quels sont les avantages de construire une maison en bois ? Il y en a plusieurs. Les Smart Cities les ont bien identifiés :

  • Le bois est un matériau totalement recyclable. Il peut être réutilisé en cas de démolition par exemple. 
  • La construction d’un bâtiment en bois est rapide. Le temps est divisé par deux, car la fabrication est effectuée dans des ateliers modulaires. En plus, ça entraîne des économies de main-d’œuvre (diminution du temps passé sur une construction). 
  • Le bois permet d’offrir une acoustique appréciable aux habitants tout en étant esthétique. Les zones urbaines sont très souvent soumises aux bruits de toutes sortes. Le bois réduit voire supprime ces bruits parasites. 
  • Le bois permet de réduire l’hygrométrie ambiante, c’est-à-dire le taux d’humidité de l’air.  
  • Enfin, le bois est un très bon isolant et sa faible inertie permet une chauffe rapide. Des économies d’énergie sont donc à envisager.

À l’échelle de la ville, le bois permet également une meilleure maîtrise des consommations, et donc des coûts liés à l’énergie.

Des objectifs globaux

Le bois dans les rénovations ou les constructions de bâtiments permet de répondre à des enjeux sur des niveaux d’échelles différents. La crise de l’énergie a encouragé les régions à construire des bâtiments durables à basse consommation. L’usage du bois est donc une manière de pouvoir répondre à cet objectif. Mais cet enjeu est aussi présent au niveau mondial. On retrouve donc des constructions à base de bois dans de nombreux pays du monde, quelle que soit la taille de la ville.

À Bordeaux, deux tours de 57 et 50 mètres de haut s’élèveront bientôt dans le centre, avant 2020. Ces deux bâtiments seront labellisés « Bâtiment bas carbone ».

À Ris-Orangis sinon, le premier immeuble français en bois massif sur 4 étages et long de 150 mètres est attendu pour septembre 2017.

Enfin, le bois retrouve sa place dans les villes aussi pour son esthétisme. Ce matériau permet de moderniser les structures de la ville tout en permettant des diminutions énergétiques. Alors pourquoi hésiter ?

Un véritable moyen de construction

developpement durable bois

Du fait de tous les avantages cités, l’utilisation du bois s’est fortement développée au sein des Smart Cities.

Surtout qu’au sein d’une ville, le bois sert différents usages :

  1. Surélévation d’un bâtiment : le bois peut intervenir dans la modification de la hauteur des bâtiments. Par exemple, à Aix, deux architectes ont présenté la surélévation d’un immeuble des années 1960. Ils ont montré la facilité et la rapidité d’utiliser le bois, grâce notamment à la préfabrication d’éléments dans un atelier.
  2. Les dents creuses : dans la rénovation thermique, le bois joue un rôle essentiel. Il peut servir de structure légère pour un isolant. De nouvelles règlementations thermiques étant en vigueur aujourd’hui, les besoins de rénovations deviennent en effet des problématiques majeures.

Mais attention, chaque bois est particulier. Il convient donc de choisir celui adapté à chaque construction.

Un revêtement extérieur adaptable


Afin d’isoler au mieux les habitations, il est nécessaire de choisir la bonne essence de bois, c’est-à-dire la classe de bois. On la choisit en fonction des conditions d’exposition (façade exposée au soleil ou non par exemple).  

Pour ça, le constructeur va choisir une classe d’emploi selon la norme NF EN 335-1, afin de déterminer quelle essence choisir. Ces classes sont numérotées entre 1 et 5 en fonction de leur résistance à l’humidité :

  1. Classe n°1 : bois placé en intérieur, à l’abri des intempéries,
  2. Classe n°2 : bois placé en intérieur/extérieur sous abri,
  3. Classe n°3 : bois placé en extérieur, soumis à des changements d’humidification et de séchage,
  4. Classe n°4 : bois exposé en permanence à l’humidité ou à la chaleur.

Ces classes permettent de désigner la capacité de durabilité du bois en fonction des caractéristiques extérieures.

Un matériau d’avenir

Aujourd’hui, le bois permet d’apporter des réponses simples à des enjeux complexes comme le développement durable. Les constructions en bois séduisent par leur capacité à réduire les consommations énergétiques, par leur esthétisme et leur faible impact sur l’environnement. Faire le choix de ce matériau, c’est prendre en compte les préoccupations d’aujourd’hui et celles de demain. C’est sûr, le bois est un matériau qui va faire son apparition plus fréquemment au sein des Smart Cities dans les années à venir.

Sur le même thème Aménagement

Smart City : quelle place pour l'habitat mutualisé

27/02/2018 - 2 mn

En matière d’évolution, les villes n’ont cessé de devenir plus performantes grâce aux nouvelles technologies.

Interview de la startup Air Support by Parrot !

03/11/2017 - 2 mn

Air Support est une filiale du fabricant de produits électroniques Parrot. L'entreprise fourni des services aux professionnels...

Comment l’art permet la réappropriation d’un espace urbain ?

24/10/2017 - 2 mn

À côté du Stade de France le tunnel piéton sous l’autoroute A86 menant de la station de RER Stade de France au Stade lui-même a toujours été sombre...

Smartseille : Quelles startups pour quelles innovations ?

04/08/2017 - 3 mn

Avec plus de 850 000 habitants, la ville de Marseille est la deuxième commune de France. La cité phocéene entend rénover le développement