0
1022

La place de l’humain au cœur des villes technocentrées

Applications mobiles, objets connectés, innovations… Aujourd’hui, la technologie dans son sens large semble tenir une place centrale dans nos villes. Et pour cause, elle en permet une gestion plus efficiente. Mais n’est-ce pas dangereux ? Il est légitime de se demander si trop de technologie ne relègue finalement pas l’humain au second plan. Pour y voir plus clair, observons plus en détails les villes intelligentes de l’intérieur, du point de vue de ses citoyens. 

smart city ville intelligente

Qu’est-ce qu’une ville technocentrée? 

Une ville technocentrée s’appuie sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour améliorer la gestion de son territoire. Le but ? Favoriser une gestion plus intelligente et plus efficiente de la ville, à tous les niveaux. C’est pourquoi on appelle aussi la ville technocentrée « Smart City », c’est-à-dire « ville intelligente ».

La technologie est un levier essentiel pour répondre à tous les enjeux de la Smart City :

  1. Défense de l’environnement,
  2.  
  3. Maîtrise des dépenses énergétiques,
  4.  
  5. Gestion intelligente des administrations,
  6.  
  7. Sécurité,
  8.  
  9. Etc.

Un exemple de ville connectée ?

Au Sud-Ouest de Séoul, le quartier de Songdo est la définition même du territoire technocentré, voire ultra-connecté. Il accueille plus de 68 000 habitants et est doté d’une technologie omniprésente ainsi q’une connexion généralisée des objets. Par exemple, un système intelligent de gestion de déchets y a été mis en place. Il permet d’amener directement les déchets des logements à l’usine d’incinération grâce à un aspirateur central. Cela évite le passage de camions en surface et répond à l’enjeu environnemental. Une autre illustration  de cette démarche a été de disperser des caméras un peu partout dans la ville pour répondre à des problématiques diverses, par exemple elles permettent de contrôler le flux routier accédant aux parkings, en lisant les plaques d’immatriculation.

Impressionnant, non ?

Mais autant de technologie peut faire peur, et c’est bien compréhensible. Cette ferveur technologique ne balaye-t-elle pas un peu la notion de l'humain ?

smart city ville intelligente

La ville est intelligente grâce à l’Humain

En effet, la technologie en elle-même est loin d’être suffisante pour répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et politiques de la Smart City. Les villes technocentrées l’ont bien compris.

La participation citoyenne à l’origine de la collecte des données

Car pour être Smart, la ville doit avant tout recueillir un certain nombre de données pour améliorer sa gestion interne. Ces données viennent pour la plupart des citoyens.

Grâce aux applications mobiles et aux objets connectés, les citoyens sont capables de transmettre aux administrations des informations importantes sur leurs consommations énergétiques, leurs habitudes de consommation, leurs trajets quotidiens et habitudes de conduite, Etc. Et ils y participent d’ailleurs volontiers la plupart du temps, car ils se rendent compte que cela permet d’améliorer leur qualité de vie au quotidien.

Le rôle croissant des citoyens dans les prises de décisions

Au-delà de la mise à disposition de leurs données, les citoyens ont aussi leur rôle à jouer en apportant de nouvelles idées de services, ou en donnant leur avis sur l’agencement de leur ville. La participation citoyenne est d’ailleurs mise à l’honneur dans de nombreuses villes du monde.

Nantes par exemple a décidé de faire participer pleinement les citoyens aux affaires de la ville, via plusieurs solutions : coproduction de services publics, conseils de quartiers… La création de la Cantine Numérique, un espace de coworking et d’échanges d’idées autour de l’innovation, s’inscrit dans cette démarche. La ville est même sur le point d’obtenir le label « Territoire Hautement Citoyen ». Ce label récompense les villes ayant intégré une multitude de pratiques démocratiques dans leur schéma de gouvernance, et dont les collectivités locales sont engagées dans ce sens.

Progressivement, les villes mettent logiquement en place des solutions pour rendre plus accessible l’expression démocratique : votes en ligne, pétitions, formulaires…

À Paris, les citoyens sont par exemple amenés à proposer leurs projets ou à voter pour un de leur choix sur le site Paris.fr. La ville organise même des évènements comme « La nuit des débats » pour permettre aux citoyens de débattre autour de sujets d’aménagement et de gestion de leur ville.

Le but de telles actions ? Donner envie aux citoyens d’apporter leur pierre à l’édifice, et créer une vraie intelligence collective à l’origine de la Smart City de demain. Une meilleure interaction entre les administrations et les hommes est aussi un enjeu des Smart Cities.

smart city ville intelligenteLa ville est intelligente pour l’Humain

On l’a vu : la ville technocentrée comporte sans aucun doute une dimension humaine, puisqu’elle a besoin des citoyens pour évoluer. Au-delà de ça, la ville technocentrée a également un enjeu humain évident.

Comment en effet rendre une ville intelligente sans prendre en compte les problématiques des citoyens ? Outre l’environnement ou la maîtrise énergétique, la ville technocentrée a pour vocation d’offrir une meilleure qualité de vie aux citoyens en son sein. 

Nice par exemple a disséminé des capteurs urbains permettant de mesurer la qualité de l’air, le trafic routier, les consommations énergétiques des habitants… pour pouvoir ensuite optimiser leur qualité de vie.

Grâce à la technologie et aux innovations en tous genres des Smart Cities, les lieux publics deviennent même de vrais espaces collaboratifs.

Au final, on se rend bien compte d’une chose : la ville technocentrée et l’humain ne sont pas incompatibles, bien au contraire. L’un a besoin de l’autre pour évoluer, et la technologie devient même peu à peu, un véritable vecteur de l’expression démocratique. Intelligence citoyenne et Smart City vont donc de pair. D’ailleurs lorsqu’on y pense, c’est sans doute grâce à la première qu’on obtient la deuxième. Alors dans les temps à venir, le grand enjeu des Smart Cities sera de faire évoluer un maximum les mentalités des citoyens du monde, dans ce sens.


Le hub smart city répond à l’ambition de réunir dans un même espace les réflexions, les expérimentations et les réalisations faites  pour répondre aux enjeux de la smart city.


 

Cet article a été consulté 1022 fois.

Tendances